Elijah De BLa

les yeux du BLAKA

Archive pour la catégorie 'POLITIQUE'


GROS MAN SHOW DE BAMAKO

12 août, 2012
POLITIQUE | Pas de réponses »

 

les deux déséquilibrés du bocal Au cas où certains auraient des doutes, qu’ils sachent qu’ils n’éviteront pas le chaos dans lequel on les installe depuis quelque mois et dont le but serait de mettre tous KO. Le Mali est si bas que le ridicule est devenu la norme. Plus de points cardinaux, plus d’honneur, plus de code, tous les coups sont permis y compris ôter la vie à d’autres maliens. On piétine ses propres principes pour faire plaisir à une poignée de sans scrupules.

La dernière mise en scène du premier ministre éternel du Mali est l’expression la plus explicite de la vente de son âme au diable. A ce stade de sa vie, il pourrait s’allier à Lucifer en personne tellement que sa soif de pouvoir est exacerbée et son gout pour le ridicule n’est un secret pour personne. Il faut le voir pour le croire, mettre en scène la mère de celui qui nous a conduits dans ce bourbier est sa dernière trouvaille pour s’accrocher à son poste. C’est se foutre des maliens, des démocrates et de la communauté internationale que d’agir de la sorte sans réfléchir. Quel est le message que le premier ministre a voulu véhiculer à travers cette perversion de sa personne ? Montrer qu’il est en bon terme avec celui à qui il doit sa place. C’est triste à dire mais notre scientifique de la NASA doit son premier poste politique au coup d’état perpétré par Sanogo et sa bande de drogués et selon ses plans, seul ce dernier pourrait le sauver d’une perte de son poste.

Chaque jour on voit des choses qui étonneraient un extraterrestre et qu’un écrivain n’oserait pas inventer. Une petite analyse comportementale s’impose. Il y’a une explication à tout comportement même les plus inopportuns. CMD ne serait jamais devenu premier ministre du Mali en temps de paix pour la simple et unique raison qu’il est président d’un parti politique et ex candidat aux élections avortées par le putsch. Cependant les ingrédients nécessaires pour remporter une élection n’étaient pas à sa disposition. Les projections les plus optimistes lui auraient rapporté moins d’un point du suffrage des maliens. Dans ce cas, ses chances d’accéder au sommet sont si minces que sa seule chance  d’y accéder à nouveau est de s’accrocher contre tout sens du raisonnable. Il n’est tellement pas sûre d’y revenir qu’il commet des impaires à chaque occasion. Quand on a une base, on n’a pas peur de reconquérir mais CMD est un mystère pour notre galaxie, il est seul à bord de sa navette. Trois mois ne sont pas suffisants pour reconquérir l’intégrité du Mali mais suffisent à trouver les fonds pour battir le nouveau siège du parti de CMD.

Il y’a comme un sentiment de déjà vue, la naissance d’un dictateur en basin sans scrupule.

 

ELIJAH DE BLA

le Mali n’a pas le temps

6 août, 2012
POLITIQUE | Pas de réponses »

le Mali n'a pas le temps dans POLITIQUE mali-42-a54731
les deux hommes forts de l’excécutif malien

Le temps, la seule donne contre laquelle nul ni personne ne peux s’opposer est un facteur que les maliens ne savent pas considérer comme
une inconnue de notre équation. En débarquant de Paris il y’a quelques jours après sa convalescence pour des raisons que nul n’ignore, Dionkounda Traoré a fait « la déclaration » qui a mis d’accord bon nombre d’observateurs sur sa capacité à diriger les affaires. Seulement pour l’exécution de son plan, il a demandé un délai supplémentaire d’une dizaine de jours à ses homologues de
la CEDEAO.

Certes l’annonce d’une prise en main des affaires a eu son effet, certes il y’a une unanimité autour de la nécessité d’aller de l’avant pour libérer le pays mais la prise en compte du temps qui passe et qui ne montre
aucun signe concret au malien moyen qui réfléchit par journaliste vénal interposé peut constituer un contrepouvoir à celui du président Dionkounda.

En effet, pendant soixante-deux jours, les maliens ont attendu le retour de leur président et au-delà ils attendaient un signe fort. Une fois
rentré au pays, le symbole fut présent, le discours aussi. Depuis ce fameux discours, la communauté malienne et internationale attend le gouvernement d’union nationale censé représenter toutes les sensibilités du pays mais le temps qui nous sépare de l’annonce de ce gouvernement peut paraitre long dans les circonstances qui sont les nôtres aujourd’hui. Le soutien de la communauté internationale ne souffre d’aucun doute mais le temps peut desservir au président en ce sens que les opposants aux thèses de la CEDEAO et au maintien constitutionnel de Dionkounda peuvent renverser la tendance et mettre en échec le début de légitimité acquit par Dionkounda né de son retour au bercail et de sa prise en main musclée des affaires.

Le problème récurrent au Mali est celui de ne jamais prévoir, ainsi il nous arrive toujours des échecs à cause de ce manque de vision
perpétuel. Etant à paris en convalescence, il avait évidemment en tête ce qu’il a annoncé, il aurait pu et aurait dû demander à ces lieutenants de commencer le boulot des consultations en off. Il aurait gagné du temps qui sert aujourd’hui ses détracteurs qui ne sont pas négligeables sur la scène politique.

On ne saurait jamais dompter le temps mais on peut prévoir le fait qu’on ne le maitrise pas et tous les grands peuples l’ont compris et
intégré dans leurs plans. Le temps, tel un lion inoffensif n’attaque jamais mais fini toujours par user.

Bonne chance monsieur Dionkounda parce que c’est le Mali que tu represente dans toutes les décisions que tu vas prendre.

 

ELIJAH DE BLA

l’odeur de l’ordure dort là oû l’or dort

5 août, 2012
POLITIQUE | Pas de réponses »

 

l'odeur de l'ordure dort là oû l'or dort dans POLITIQUE adele-koyaba-243447

extrait de film sur la traite négrière

 

 

 

La France ne produit pas d’or

L’Italie non plus, or

Les palais  de France et le Vatican sont truffés d’or de nos morts

Le contenu de leurs coffres fort a scellé le sort de nos hommes les plus forts

Mort pour donner de l’allure à une France qui continue de nous saigner à tord

Elle aime nous voir dehors

Pas de place pour nous c’est un film gore

Comme toujours les premiers à mourir sont nous  je trouve ça trop fort

Dites moi si j’ai tord

Ils ont saigné Dieudonné mais il n’est toujours pas mort

Ils ont perverti Rama Yade, plus de place pour elle à bord

Chez ardisson j’ai vue comme ils étaient fort

Des racistes incultes comme Bruce et Claude il y’en a un paquet dans leur caravane qui pu fort

Chaque semaine son dérapage, ils ont battu tous les records

La haine gratuite et l’amalgame, pour eux c’est un sport

Des piges que j’attends d’eux des remords

Ils sont sans pitié, pire que le mauvais sort

Béni le jour où ils rendront compte de leurs trésors

pourtant la France ne produit pas d’or

mais les palais des rois de france brilles de l’or pris sur le sang de nos hommes les forts

 

Elijah de bla

ERREUR DE CASTING AU POSTE DE PREMIER MINISTRE

4 août, 2012
POLITIQUE | Pas de réponses »

Image de prévisualisation YouTube

 

C’est connu, j’étais le plus grand fan de Cheick Modibo Diarra en tant que scientifique. Aujourd’hui mes positions tranchent avec cette
admiration que j’avais pour lui. Au moment où le Mali et la CEDEAO se mettait d’accord pour rétablir les institutions, nous avons tous souhaité qu’on fasse appel à un technocrate pour diriger les affaires et ainsi ne pas avoir à supporter les pressions des politiques. Naturellement comme un seul homme, les maliens ont tous pensé à la personne de CMD. La maxime qui dit que l’erreur commis par tous
est une règle et non une erreur a été démentie pour fois.  En fait le peuple malien et la communauté des pays d’Afrique de l’Ouest se sont royalement trompés sur la personne. Dans le management entrepreneurial ça s’appelle de « l’opportunisme ex post ». Comment
sommes-nous arrivé à ce choix ? CMD est un homme politique comme IBK, ATT, Soumaila Cissé, Dionkounda Traoré etc… il a un parti politique dont il est le fondateur, il est président et candidat de son parti aux élections, il parcourait le pays pour faire campagne. Il ne manque pas d’occasion pour donner son avis sur tout ce qui concerne le Mali dans la presse et partout dans le monde ou il donne des conférences. Alors à quel moment sommes-nous devenu amnésique au point d’omettre toutes ces considérations pour lui confier un poste qui était prévu pour une personnalité apolitique ?

Nombre de questions que nous nous posons trouveront leurs réponses dans l’explication que nous apporterons pour justifier ce casting. Toutes nos craintes nées de la peur des hommes politiques dans la gestion des affaires post crise n’ont pas été évitées. Nous sommes en plein dans les conséquences. Lorsque le premier ministre nous apprends que les politiques l’empêchent  de travailler, on peut penser que l’hôpital
se fou de la charité. Jamais, mais au grand jamais je ne ferais l’apologie des vertus politiques, je ne prônerai pas non plus le favoritisme. Dès lors qu’on confie les clés à un homme politique, on ne peut pas et on ne doit pas écarter les autres, surtout si ces politiques se font régulièrement élire depuis des années et ont toujours eu la main dans la pâte. Tous ensemble avons commis ce péché d’orgueil en voulant occulter la force de frappe des politiques au profit d’un politique comme si le Mali était devenu un pays saint et prêt à adopter un
code éthique et morale dans sa vie public. Les chiens ne font pas des chats, le retour à la réalité fut brutal et le choc fut violant.

Maintenant qu’on s’est rendu compte que CMD n’est ni plus ni moins qu’on homme politique avec pour seul but d’accéder à Koulouba quelque soit les dégâts qu’il peut causer, ouvrons bien les yeux, soyons réalistes et vigilent. Arrêtons les belles phrases à l’eau de rose. La mer ne va pas s’écarter, d’ailleurs il n’y a pas Moïse. Etant donné qu’il n’y aura pas de génération spontanée pour diriger le pays en lieu et place des politiques et que la jeunesse ne vaut pas mieux que les dirigeants actuel et qu’on n’a pas le temps mais vraiment pas, prenons notre destin en main. Mettons la pression sur les dirigeants de la transition pour organiser la riposte et récupérer les régions. Une fois l’intégrité recouvrée, on ira aux élections et pour une fois on aura une bonne raison d’élire quelqu’un qu’on choisira sur des critères objectifs et
non subjectifs comme ça a toujours été le cas.

La méthode de pression consiste à battre le pavé par centaines de milliers voir du million de maliens dans les rues sur une très longue période de sorte à attirer les loups médiatiques internationaux qui sont à l’affut d’odeur de sang. Nous avons démontré notre capacité à mobiliser du monde dans la rue pour des causes qui ne nous avançaient en rien. Pour Kadhafi nous sommes descendus par centaines de milliers dans les rues du Mali, contre le code de la famille qui octroyait quelques résidus de droits à nos mères et nos sœurs nous nous
sommes honteusement mobilisés. Ces combat était vides de sens et guidé par l’entreprise religieuse sans scrupule qui concourt à promouvoir l’obscurantisme total des maliens. Devant dieu et l’histoire, nous avons la possibilité de nous réunir pour une cause digne de ce nom afin de pousser nos dirigeants à poser des actes qui nous libèrera.  Pour une fois nous n’avons pas besoin de nous aimer forcement comme les discours veulent bien nous faire croire, il faut simplement descendre dans la rue en masse pour faire bloc pour le Mali. Plus il y’aura du monde moins les politiques pourrons nous manipuler. Le choix des hommes détermine l’issue de la guerre.

Ne sommes-nous pas victime d’une erreur de casting de nos hommes forts ?…

 

ELIJAH DE BLA

 

PAS DE PROVISION POUR LE CHIECK DE MODIBO DIARRA

31 juillet, 2012
POLITIQUE | Pas de réponses »

PAS DE PROVISION POUR LE CHIECK DE MODIBO DIARRA dans POLITIQUE Cheick-Modibo-Diarra4Dionkounda Traoré veut mettre coûte que coûte son encombrant
premier ministre Cheick Modibo Diarra sur la touche. Irait-il jusqu’à se lier
avec le diable d’hier (Sanogo) afin d’isoler définitivement Fat Man ? En
tout cas une chose est sûre, cette recomposition permettra à Sanogo d’être
fréquentable  aux  yeux des chefs d’état de la sous-région. L’homme
fort de Kati serait-il capable de jouer un tel jeu dans la même équipe que son ennemi
d’hier ?  Pour quelqu’un qui a torturé, qui a tué certains de ses frères d’armes, rien ne lui est impossible surtout si ça peut lui redorer le blason. Sachant que la CPI guète Sanogo et tout le CNRDRE, cette option pourrait retarder l’échéance CPI même si nous ne sommes pas dans la discrétion du président DT.

La composition du fameux organigramme nouveau de l’appareil de l’Etat nous en dira plus sur le réel pouvoir du président. S’il s’allie au chef du CNRDRE, ce sera le signe que le malade n’est pastotalement guérit,  s’il joue la carte de l’inédit on comprendra que son retour est le début  d’une vraie guérison pour lui et pour le Mali.

En attendant on assiste impuissant aux meurtres perpétrés par les nouveaux princes du désert malien sous l’égide de AQMI et an sardine. Combien de temps sommes-nous capables d’attendre encore sachant qu’on aura à assister encore aux scènes surréalistes des terroristes qui opèrent chez nous au nez et
à la barbes de la communauté internationale.

Un peu de courage et de dignité de la part de nos chers responsables politiques  ne ferait aucun mécontent, ils sont tellement prévisibles qu’ils pourraient saisir cette occasion pour nous surprendre pour une fois mais ne rêvons pas!

 

 

ELIJAH DE BLA

 

1...34567

Amisderosemefalessi |
Logone |
Blogmilitantduchangementaufaso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Retourvilliers
| Umpperigordvert
| Vivelafrancebleue