Elijah De BLa

les yeux du BLAKA

Archive pour la catégorie 'Non classé'


MON MALI, LE LIT DU TOUT NOUVEAU LY

6 septembre, 2013
Non classé | Pas de réponses »

Bienvenu Monsieur le Premier Ministre Ly
Votre mission sera de nous apporter de l’embellie
Très sincèrement ça fait longtemps qu’on vous attendait pour le sucre dans la bouillie
Plus de vingt ans à se poser les même questions, c’était de la folie
Toutes nos affaires vous seront confiées, prenez soin du colis
Plus de grasse matinée, ne restez pas trop longtemps dans votre lit monsieur LY
Votre premier chantier sera de réconcilier les maliens et le treillis 
Dans le fonctionnement général, vous allez corriger nos anomalies
Vous êtes appelé pour sauver les  les meubles c’est pour ça qu’on vous a bien accueilli 
Le clientélisme et le culte du pire doivent être abolis 
arrêtez les actes qui ont enfoncé le malien dans la chienlit
Evitez de mêler le citoyen à vos conflits 
Essayez de punir les auteurs de délits
encouragez l’effort et le devoir accompli
Sachez que nous aussi voulons sur nos desserts du caramel en coulis  
Les maliens vous observent de Bamako à Paris en passant par l’Australie
Je sais que par les politiques et les courtisans du chef, vous serez assailli
Mais pensez à tous ceux qui dorment dehors, ils sont guettés par l’embolie
Ne faites pas comme CMD qui fut impoli
Réglez le cas du général et son fief de Kati, trop longue a été la mélancolie 
Ne comptez pas sur notre oubli 
sérieusement, faites quelque choses pour le problème Sanogo et toute la panoplie 
Excellence, si vous n’avez pas tout compris, sachez que notre morale est ramollie
Vous avez toute notre confiance, à condition qu’on ne vous retrouve pas les poches bien remplies
Point besoin de vous annoncer que l’espèce malienne est affaiblie
Nous comptons sur votre savoir pour que le malien soit anobli 
Un poste de premier ministre fait très joli
Un pays remis sur les rails est d’avantage  un pays accompli
A Tombouctou, Gao et Kidal, ils vous attendent sur des terres démolies 
nombreux sont leurs fils ensevelis 
Les barbus ont perpétré une grosse saillie 
L’école malienne est le parent pauvre de notre système, vos prédécesseurs ont tous faillis 
Très rapidement, vous aurez des cheveux encore plus blanc, c’est normal car cette mission vous vieilli 
Excellence, votre feuille de route est ainsi établie

 


ELIJAH DE BLA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE PROCÈS AURA-T-IL LIEU CETTE FOIS CI ?

20 août, 2013
Non classé | Pas de réponses »

Le grand chantier attendu par tous les maliens qui croient ou pas au nouveau président auréolé de la confiance des urnes est la reforme de l’armée malienne maillon faible du bien être à repenser et la mise sur rails de la justice à travers le procès du Mali.

Juger les présumés coupables n’est pas une vertu en république du Mali, quand bien même qu’une personnalité se retrouve devant la justice et se voit condamner, ses amis de la haute société s’empresse de vider de tout son sens la sentence du jugement. Il est quasi impossible au Mali de faire des exemples de la bonne marche de la justice à travers les responsables politiques et économiques.

Certains grands faits qui ont émaillés l’histoire pas si lointaine  du Mali témoignent de l’impossibilité de faire appliquer la loi à tous. Le plus grand procès pour crime économique et crime de sang qui a vu la condamnation de l’ex-président Moussa TRAORE et sa bande de malfaiteurs s’est terminé  par une scène de honte. S’il est vrai qu’il fut condamné à la perpétuité pour les faits qu’il n’est pas nécessaire de rappeler ici, il s’est retrouvé plus tôt que prévu à la lumière de la liberté pendant que ses victimes n’avaient pas encore fini d’agoniser. Ce qui s’est passé autour de l’illustre  prisonnier GMT est tout simplement  ahurissant de complaisance au plus haut sommet de l’état. Une farouche concurrence s’est déclenchée entre Alpha O KONARE et Amadou Toumani TOURE pour savoir qui des deux sera le premier à accorder ses largesses à GMT. Pendant que  AOK attendait le bon timing pour lui accorder une grâce présidentielle pour lui éviter l’exécution comme prévue par la loi malienne  ATT lui offrait chaque année  le mouton pour l’aïd el kebir. C’était comme s’ils regrettaient pour l’un d’avoir renversé le régime dictatorial de GMT et pour l’autre d’avoir mis en place les conditions du procès. Une certaine gêne était perceptible dans la classe dirigeante malienne. Quelques années après, dans les conditions que nous savons tous, GMT fut gracié par le président KONARE puis libéré et réhabilité par ATT qui le nomma conseillé spécial du président chargé du culte.

Pendant ce temps là, en 2001, le maire du district de Bamako se nommait Iba N’DIAYE qui était aussi secrétaire général de l’ADEMA, très zélé  comme pouvait l’être le parti lui-même à l’époque, il s’est fendu d’une déclaration qui avait fait couler beaucoup d’encre. Un soir sur un plateau télé dans les studios de l’ORTM, il s’est permis de déclarer : « les magistrats maliens sont tous des corrompus » sans en apporter les preuves. Comme on pouvait s’y attendre, leur réponse ne s’est pas fait attendre, ils ont immédiatement riposté pour propos diffamatoire   dans le but de discréditer le corps de la magistrature. C’est naturellement que monsieur le maire du district de Bamako fut jugé puis condamner à cinq mois de prison ferme avec effet immédiat à Ségou.

Le monde politique, social malien venait de subir un grand choc  à travers un malheureux précédent qui pose problème au principe de l’impunité des dirigeants. Le président AOK à l’époque avait refusé de s’en mêler, laissant la justise faire. Dans cette configuration, Iba N’DIAYE et ses amis étaient devant le fait accompli sans arme aucune pour sauver Iba.  Leur volonté d’effacer toute trace d’un précédent qui ouvrirait la porte à la possibilité d’un procès du dirigeant malien était si forte qu’ils eurent l’intelligence de recourir à la chefferie des griots du Mali. En 2001, le trio dirigeant  de la chefferie de cette caste à qui on ne refuse rien au nom des équilibres pluri séculaire  se composait comme suit : feu Djeli Baba SISSOKO, feu Djeli Bakary SOUMANO, feu Barou DEMBELE. Chacun de ces trois grands griots représentait un monument pour chaque malien. Pour les avoir côtoyé de près, leur charisme ajouté au discours subliminal qui était le leur ne laissait personne indifférente dès lors qu’on est un minimum attaché à la culture du manding comme ils le martelaient souvent. Ce sont ces trois personnes qui sont allé  rencontrer les magistrats et leurs représentants pour présenter les excuses d’Iba N’ DIAYE. Ils ont avancés le fait qu’un noble ne peut refuser une demande des hommes de la caste des griots. Les choses ainsi présentées ne pouvaient qu’avoir une issue favorable. Voilà comment la plainte fut retirée et le jugement en condamnation annulé.

Au-delà de ces faits qui constituent des repères pour la justice et le justiciable malien, chaque fois qu’un dirigeant malien se retrouve à passer quelque  temps en prison, on lui aménage les conditions de vie afin qu’il s’y sente mieux que le condamné lambda. Il y’a cependant pire situation dans le « deux poids deux mesure » malien : le responsable condamné ne passe que la journée en prison ou en garde à vue, le soir il rentre chez lui dans sa villa ou il se sent mieux.

Le cadre du procès est loin d’être un acquis au Mali, or nombreux sont les malien qui attendent de ce procès. Il faut des exemples en toute chose, les maliens doivent patienter car les habitudes ne s’estompent pas en si peu de temps et le temps est la donnée la moins disponible en quantité pour la reconstruction du Mali. Va-t-on reporter le procès ? Va-t-on bâcler le procès comme nous avons coutume à le faire ? Ou tout simplement allons-nous oublier le procès ?

 

ELIJAH DE BLA

PRESIDENTIELLE MALIENNE: LA LISTE DÉFINITIVE DES BUREAU DE VOTE POUR L’ÎLE DE FRANCE

23 juillet, 2013
Non classé | Pas de réponses »

fichier pdf LISTE DES BUREAUX DE VOTE DE L’ILE DE FRANCE

 

 

 

 

 

 

le poids des maliens de France

5 août, 2012
Non classé | Pas de réponses »

le poids des maliens de France paix2

place de la bastille a paris pour un Mali uni

LES JEUX OLYMPIQUES VERSION MALIENNE

30 juillet, 2012
Non classé | Pas de réponses »

 

En même temps que les yeux du monde sont rivés sur les  jeux olympiques qui se déroulent chez les anglais,les maliens ont inaugurés les leurs avec un débat télévisé du premier ministre
au lendemain du retour du président de la république. Contrairement aux JO, les JM (jeux maliens) n’offrent aucune médaille. Alors pourquoi se battre pour un jeu qui n’offre aucune médaille ?

Tout commence par la prise d’envergure du premier ministre sur le terrain à coup de nominations farfelues, de déclarations vides de contenu et de manque de caractère à faire face à ce qui nous intéresse tous depuis le mois de Janvier. L’absence du président étant constaté, le premier
ministre jouissant du plein pouvoir pour agir n’a rien fait dans le sens de nos
attentes, pire il a amorcé le recyclage des membres du défunt régime de GMT son
beau-père. Il n’en fallait pas plus pour attiser le sentiment d’incompréhension
de la classe politique malienne et de l’opinion internationale.

Le monde entier attend qu’un gouvernement capable de gérer les affaires voie le jour avant d’apporter son assistance militaire au Mali. Il se trouve que certaines forces en présence à Bamako réclament la tête du chef du gouvernement. CMD a juré de ne pas céder son poste. Dans la déclaration du président DT, on apprend qu’une nouvelle recomposition de l’appareil exécutif verra le jour, toute chose qui mettra hors-jeu le premier ministre actuel.

L’un dit qu’il ne démissionnera pas, l’autre veut montrer qu’il est seul commandant à bord, va-t-on assister à un bras de fer qui va paralyserle fonctionnement de l’Etat malien ? Va-t-on assister au remake d’une finale de lutte gréco-romaine digne des JO 2012 ? En tout cas la
suite  du feuilleton politique malien nous réserve des tournures que seul le hasard peut nous permettre de deviner. L’intérêt supérieur de la nation comme prôné par tous n’est pas leur leitmotiv. Si nous
avons  une prière à faire c’est que le Mali sorte vainqueur de ce combat de titan entre « fat man » et le « revenant ».

Dieu bénisse le Mali.

ELIJAH DE BLA

NAISSANCE D’UN TYRAN

30 juillet, 2012
Non classé | Pas de réponses »

Le pseudo débat contradictoire organisé par l’ORTM a constitué une tribune pour le premier ministre. Malheureusement il a utilisé cette occasion pour expliquer aux maliens ses intentions de se maintenir au pouvoir quelque soit le prix. Ne répondant à aucune question, il a étalé toute la largeur de ses insuffisances.

On apprend que les militaires disparus ont désertés et seraient en côte d’ivoire ou au Burkina Faso. Comment un chef de gouvernement soucieux du devenir de son peuple peut montrer autant de désintérêt envers une couche de la population. A l’entendre parler, les enlèvements sont le fruit de l’imaginaire collectif, en somme la population n’a rien compris, seul lui et les membres de son gouvernement ont tout compris. Quelqu’un l’a dit dans un passé pas si loin ; lorsque CMD ne te connait pas, cela signifie pour lui que tu n’es rien et tu ne vaux rien.

Les questions concernant l’immobilisme qui caractérise son gouvernement sont écartées au détour d’une réponse sans conviction. Il a reçu un cahier de charge à côté duquel il marche sans parvenir à l’appliquer. N’acceptant aucune critique, il crée de façon unilatérale un nouveau cahier de charge dont il trace les règles et veut prendre son temps et tout son temps alors qu’on manque de temps contre l’ennemi qui n’attend pas.

Le tabassage de journalistes est pour lui un fait non lié au pouvoir de l’ex CNRDRE et son chef omniprésent dans les affaires publics. On croirait rêver dans un pays ou l’information est disponible. Par exemple les photos des agresseurs du président de la république par intérim sont disponible, mais CMD en avocat des agresseurs les défend mieux que quiconque. Selon lui, être sur les photos à l’intérieur du palais présidentiel non accessible aux badauds n’est pas une preuve de culpabilité. Il s’érige en juge alors que l’instruction suit son cours. Le monde est à l’envers au Mali depuis le 22, Mars.

Pour notre illustre extraterrestre marcien, le Mali vit très bien depuis son accession au trône. Les salariés auraient été payé avec les seules recettes du pays, tout fonctionne très bien dans le meilleur des monde selon lui. Nous ne vivons pas dans le même monde rassemblement, il y’a un net recul des prévisions de croissance, les destructions d’emplois sont légion dans tous les domaines de l’économie malienne. Le tourisme qui apporte des recettes conséquentes est réduit à son niveau le plus incompressible depuis quatre mois. Aucun IDE n’est comptabilisé depuis son accession au trône. Le débat d’hier n’a répondu à aucune de nos questions mais a renforcé nos soupçons sur les penchants de dictateur de CMD. Combien de temps compte-t-il tenir en tournant le dos à la communauté internationale ?la réalité est que le Mali dépend d’un contexte géopolitique mondiale dont il n’a aucun moyen de se soustraire et CMD essai de convaincre certains maliens sur sa capacité a redorer une pseudo souveraineté et à recouvrer seul l’intégrité territoriale perdu à cause du putsch du 22 Mars 2012.

Il s’attaque aux journalistes au lieu de les protéger, il refuse qu’on critique ses œuvres,
même dieu autorise les critiques sur ses œuvres. Tous ceux qui critiquent le
gouvernement sont selon lui à la recherche de poste ministériel. Quelle réduction
du rôle de l’un des éléments qui constituent la vitrine de la démocratie. La communication
n’est pas son fort, on le savait mais de là à se mettre au niveau des
dictateurs des années 1980 en Afrique, il y’a un petit pas qu’il a osé franchir
sans pâlir. Pour peu qu’on réfléchit, on ne peut pas accepter un tel manquement
à ce niveau surtout en cette époque difficile pour le peuple malien.

« Je ne démissionnerai pas », tel est l’un des moments fort du pseudo débat. On a touché le fond du ridicule en ce sens que la raison avancée par l’intéressé est «  académique ». Venant de Dadis Camara ou de Amadou Haya Sanogo, saurait été approprié vue leur pédigrée mais venant de l’astrophysicien habitué au cartésianisme et à la théorie de la relativité, je m’incline devant ce qui se fait de mieux dans le domaine des basses œuvres. Il faut croire qu’on doit s’attendre à une période difficile pour l’organisation de la riposte qui n’est pas prête de commencer avec de telles déclarations.

Plus d’une fois notre chef de guerre de bac à sable s’est contredit: il affirme que la collaboration avec la communauté internationale se déroule très bien et en même temps il se plaint de l’embargo sur les quelques fusils qu’il est parvenu à réunir. Il refuse qu’on juge son gouvernement après seulement trois mois d’exercice mais il affirme que son gouvernement est le meilleur gouvernement que le Mali ait connu de toute son histoire, mais y’avait-il des journalistes sur le plateau ? Comment n’ont-ils pas vue ces écarts de langage ? Enfin, il affirme que le Mali arrive pour la première fois à payer ses salariés sans l’aide extérieure et oubli un moment et rajoute que depuis trois mois ses ministres n’ont pas été payés. Soit il nous ment, soit il ne sait rien mais dans les deux cas, c’est très grave.

En mettant en garde les journalistes contre les critiques, en refusant de donner sa démission, condition sinéquanone de la formation d’un nouveau gouvernement, CMD inaugure le début d’une nouvelle ère de dictature au Mali.

L’ORTM nous a fait vivre la naissance d’un tyran en direct…

ELIJAH DE BLA
trilogie Mali à part entière 1/3

30 juillet, 2012
Non classé, SOCIETE | Pas de réponses »

Une part du Mali n’est pas le Mali à part entière

Nord et Sud, la frontière est éphémère

Dans l’histoire du Mali, le CNRDRE est l’épisode de trop

Dans la famille malienne, Sanogo est le fils de trop

Dans le concert des nations, les pays sont au galop

On sait pourquoi le Mali avance au trot

Trop de mouvements inutiles constitués

Trop de partis politiques en mode prostitués

J’ai rêvé d’un Mali fort et démocratique   

A mon réveil j’ai trouvé un Mali entièrement chaotique

La honte est devenu le compagnon du malien

Beaucoup de doutes, peu de certitude, le CNRDRE a brouillé nos liens

Ne nous trompons pas, ce n’est pas pour notre bien

Pour Sanogo, le crime paye

Le résultat donne trop de failles

Le pouvoir sans abus n’a aucun charme

Pire est le pouvoir acquis sans le consentement de chacun

Dégager ATT pour faire pire

Rien que d’y penser j’en transpire

Guéi Robert six pieds sous terre

Gbagbo Laurent assis au TPI par terre

Charles Taylor condamné à cinquante ans

Capitaine, tu devrais y réfléchir de temps en temps

Capitaine, tu es la pire parenthèse de notre histoire

Capitaine, tu es ce qui n’aurait pas du arriver dans notre histoire

Aujourd’hui les maliens souffrent et te craignent

Profites-en jusqu’à ce qu’ils comprennent

Pour le peuple tu n’as aucun plan

A Kati, tout pour toi et ton clan

Le 22 Mars tu as juré de libérer le Nord

Beaucoup ont eu confiance et t’on confié leur sort

Depuis lors tu as pris gout au défilé devant les cameras de l’ORTM

Saches qu’autour de toi, il n’y a que des vautours, personne ne t’aime

De déclaration en déclaration, tu ne parles que de toi

A dire vrai, tes soutiens sont tous déçus je crois

Ils ont honte de le dire mais ça se voit

Par ta faute la jeunesse s’est divisée

Par ta faute on se regarde en chien de faïence

Au Mali comme ailleurs entre nous c’est la méfiance

Les deux tiers du mali sont aux mains de l’ennemi

Tu as empêché la CEDEAO d’intervenir pour ça tu es mon ennemi

Ils peuvent te dire merci en république de l’AZAWAD

Tu n’a pas fais qu’un putsch, tu as fais la perte d’une partie de nos terres au delà

Pourras-tu regarder le peuple du nord en face pendant que tu profites de ton statut ?

Tu n’écoutes personne, même pas les anciens, tu es têtu

Que vas-tu répondre quand ton fils te demandera ce qui c’est passé ?

Où vas-tu vivre au Mali avec cet héritage que tu vas laisser ?

Tu as ramené toutes nos armes à Kati mais le Nord est en danger

Tu es devenu très riche mais le Nord n’arrive pas à manger

Pour notre Mali, à jamais tu as tout changé

Si tu as une conscience, elle doit vouloir s’enfuir

Les nombreux morts au Nord sont à ton compte j’en suis sure

Les enfants mal nourris sont comptabilisés dans tes œuvres

Tu nous fais peur, tu es devenu le symbole des basses œuvres

Tu as tiré sur tes frères d’arme alors qu’on veut tirer sur le front

Tu as empêché la libération du  nord, on demande pourquoi

Tu braques les recettes du pays et tu achètes du thé pour toi

Il parait que tu rêves d’une villa sur la cote d’azur mais il faudra marcher sur nos corps

Si ATT est le lâche qui ne nourrissait que son clan

Tu es le traitre qui vend le Mali pour une bouchée de pain séchant

Capitaine, lève la tête et regarde les enfants qui meurent

Capitaine, lève la tête et regarde la galère de nos sœurs

Tu ne te rends pas compte de la détresse de nos pères

Tu n’échapperas point à la malédiction de nos pauvres mères

Prends ton temps avec ton nouveau statut

Tu ne vivras pas plus longtemps que le peuple malien déçu

Tôt ou tard, tu rendras compte de tes actes à la virgule près

Il n’y aura pas toujours un homme armé pour te surveiller

Le jour ou tu tombera dans nos pièges, tu devras te réveiller

Ce jour, tu verras que c’est du bidon ton bâton

Ce jour, les coups que tu recevras viendront de ton bâton

Capitaine, dégage du pouvoir pendant qu’il est temps

Capitaine, laisse nos armes aux vrais hommes et vas t-en.

 

ELIJAH DE BLA

 

 

Amisderosemefalessi |
Logone |
Blogmilitantduchangementaufaso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Retourvilliers
| Umpperigordvert
| Vivelafrancebleue