Elijah De BLa

les yeux du BLAKA

3
déc 2013
Le général SANOGO balance
Posté dans actualité, INTERVIEW, POLITIQUE par rebellespacifiques à 2:03 | Pas de réponses »

Image de prévisualisation YouTube sous-titrage en français  Enfin le général Amadou Haya SANOGO incarcéré et mis à la disposition d’un juge. En temps normal, dans aucun pays du monde, une personne interpelée ne s’est exprimé. SANOGO vient de créer un malheureux précédent, c’est dire s’il enfonce encore plus la justice malienne dans le trou abyssale qui est le sien. Sur cette  bande sonore d’environ huit minutes, SANOGO règle ses comptes avec un certain Boubeye MAIGA qui n’est autre que le ministre de la défense, pour un soldat, le risque est démesuré mais SANOGO a ses raisons que la hiérarchie militaire ignore puisqu’il est lui-même général. En écoutant bien, les personnes égratignées ne sont pas là où l’on croit, le président IBK en prend pour son grade car SANOGO expose au grand jour le deal qui fut le leur pendant la campagne électorale. En sommes, il aurait joué un rôle déterminant dans l’élection du président IBK en apportant son influence et ses réseaux. Ceci n’est pas une bonne nouvelle pour le président car l’effet de mode SANOGO a duré un temps et ce temps est révolu. Serge DANIEL aurait lui aussi tenté de monnayer sa voix estampillée RFI pour gagner les faveurs de la junte, qui l’eut cru? Même aux arrêts, il s’exprime comme étant encore au pouvoir et se dit trahi par des hommes dont Boubeye MAIGA et Abdine. Au-delà des propos même de SANOGO, l’information principale est la possibilité de s’exprimer étant derrière les barreaux.  Si l’existence d’un vrai pouvoir est vérifiée à Koulouba, les leçons de cet épiphénomène doivent conduire à des lourdes sanctions aux seins de tous ceux qui ont failli. Cette possibilité de s’exprimer derrière les barreaux pose la question de la sécurité des institutions maliennes, des complicités en jeux et du réel pouvoir du gouvernement engagé dans cette affaire face au pouvoir que SANOGO conserve sur l’armée et les autres forces de sécurité. Pas du genre avare en propos sulfureux, il va jusqu’à accuser le ministre de la défense et certains militaires de vouloir le liquider au moindre faux pas. Là en encore il y’a matière à procès car une accusation pour tentative de meurtre ne peut et ne doit rester lettre morte. La justice malienne doit enquêter sur tout ce qui a été dit ici et là. Du fond de sa geôle, le général AHS aura réussi un à réaliser un grand coup de communication.

Apparemment, libre ou en prison, le général Amadou Haya SANOGO demeure influent et fera trembler le locataire de Koulouba. Reste à savoir comment le gouvernement et le président de la république réagiront à ce concentré d’informations contenu dans cet enregistrement.

 

ELIJAH DE BLA

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Amisderosemefalessi |
Logone |
Blogmilitantduchangementaufaso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Retourvilliers
| Umpperigordvert
| Vivelafrancebleue