Elijah De BLa

les yeux du BLAKA

29
nov 2013
IBK A LA CONDUITE D’UN PRÉSIDENT ILLEGITIME
Posté dans actualité, POLITIQUE par rebellespacifiques à 11:41 | Pas de réponses »

Je part du postulat selon lequel notre président IBK était de bonne foi quand il levait les mandats d’arrêt contre les terroristes. Il était de bonne foi quand il a fait élire des terroristes sur la liste RPM. A part le fait que cette très belle idée lui a été soufflé par François HOLLANDE, IBK pensait pouvoir acheter la paix ainsi, donc ça part d’une bonne intention même si c’est très maladroit. Mais nous ne sommes pas à un concours de bonne foi. Le problème se situe au niveau du résultat, celui ci est d’une médiocrité sans égale. Ce n’est pas un concours de bonne foi mais d’obligation de moyens et donc de résultat. Aujourd’hui les résultats fuient IBK comme la victoire fuit les aigles du Mali. Dans une logique purement sportive on changerait le coach et on ferait quelques réaménagements mais la réalité du terrain est tout autre. On ne peut pas changer le coach malien avant la fin des quartes vingt dix minutes, pardon des mille huit cent vingt cinq jours ou des cinq prochaines années. Dans ce cas quelles sont les possibilités qui s’offrent à IBK et au peuple malien? Reprendre du poil de la bête face à François HOLLANDE avec qui il est contraint d’être d’accord sur tous les sujets concernant le Mali mais ce n’est pas gagné d’avance car pour Kankeletigui, manger à la table d’un Obama ou d’un Hollande suffit à son bonheur, je le vois très mal déchirer son carton d’invitation à manger à l’Elysée. La seconde possibilité pour dynamiser l’appareil poussiéreuse de l’exécutif malien est la possibilité pour la société civile de manifester son mécontentement face à la politique de consanguinité que la France adopte avec les dirigeants du MNLA à Kidal. Laisser les maliens s’exprimer mettra une pression supplémentaire sur la France et réconfortera le pouvoir malien dans sa quête de solution car il aura plus de poids dans ses relations avec les autres autour de la table. Dans un registre similaire, ATT a été chassé car laxiste avec les bandits, Dionkounda TRAORE fut réduit à son niveau le plus congru et marqué du sceau illégitime par la France et sa communauté internationale afin de décider à sa place contre les intérêts du Mali. Aujourd’hui IBK a une attitude d’un président qui serait un mixte entre DT et ATT. En somme, IBK fait exactement dans la même logique que ses deux prédécesseurs en pire. Il ne pourra pas dire qu’il n’a pas été averti, d’ailleurs il a clamé haut et fort à qui voulait l’entendre qu’il est différent de ATT et DT mais le constat invite au regret. Rien des agissements politico médiatiques du président n’invitent à la confiance et à l’espérance. Les maliens suivent le même sentier d’il y’a vingt ans sans se poser de questions. Le RPM, parti de IBK est en tête au premier tour des législatives, c’est dire si le malien fait attention à l’efficience dans l’utilisation des moyens mis à la disposition du président. Le pire provient du fait que nous n’avons jamais autant été en réseaux connectés pour véhiculer l’information et l’alerte mais rien n’y fait. Le tableau est sombre, il n’a rien d’une toile de cinéastes.

Le déterminisme, base de toute sciences proclame que dans les mêmes circonstances les mêmes causes produisent les mêmes  effets. Nous sommes en train de reproduire les mêmes causes qui ont façonnées notre passé dont nous ne sommes pas fier.

 

 

ELIJAH DE BLA

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Amisderosemefalessi |
Logone |
Blogmilitantduchangementaufaso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Retourvilliers
| Umpperigordvert
| Vivelafrancebleue