Elijah De BLa

les yeux du BLAKA

  • Accueil
  • > actualité
  • > MOUNTAGA TALL: QU’ON ME DISE CE QUE J’AI FAIS POUR QUE LE MALI EN ARRIVE LA
7
avr 2013
MOUNTAGA TALL: QU’ON ME DISE CE QUE J’AI FAIS POUR QUE LE MALI EN ARRIVE LA
Posté dans actualité, INTERVIEW, POLITIQUE par rebellespacifiques à 10:33 | 2 réponses »
Image de prévisualisation YouTube

Depuis trois jours, je me suis préparé a rencontrer Mountaga TALL, président du parti CNID FASSO YIRIWATON en visite à Paris. Un premier rendez-vous a été annulé Jeudi 4 Avril pour incompatibilité de disponibilité entre lui et moi. Finalement par le biais du président de la section CNID de France monsieur Cheick Tidiane Keita, j’ai obtenu un rendez vous pour vendredi a 20heure au FOYER BARA. Vendredi, depuis 19heures je me suis présenté dans le hall du foyer. C’est une plongée dans le Mali traditionnel avec les produits et les senteurs qu’on ne saurait oublier tellement qu’ils ont caractérisé toute la partie de ma vie passée chez mes parents.

Pendant que je me renseignais pour trouver  la salle des rencontres du foyer, un vendeur de thé et de cigarettes en détail m’a proposé une chaise pour m’asseoir, chose que je ne pouvais refuser. Une fois assis, de fil en aiguille, il me demanda la raison pour la quelle je recherche Mountaga TALL ici sachant qu’il n’habite pas au foyer. J’ai été obligé de dévoiler que je viens solliciter une interview en marge de sa rencontre avec les habitants du foyer. J’ai vue dans ses yeux qu’il venait de tomber sur un trésor dans le sens ou il avait une tonne de questions a me poser sur le sujet Mali et surtout sur le MNLA. Il espérait trouver les réponses chez l’homme qui vient interviewer le politicien. Il se pose toujours la question à savoir pourquoi le MNLA s’est comporté ainsi? Comment peut-on remettre en question l’intégrité d’un pays qui a 50ans d’indépendance et plusieurs milliers d’années d’histoire? Pour quoi n’ont-ils pas contesté les frontières du Mali dès le départ en 1960? A toutes ces questions qui n’ont rien avoir les unes avec les autres, j’ai préféré couper court, ne pas donner l’impression du maître qui donne des cours a son élève. Je me suis contenté de dire que je suis dépassé par les événements. Il a fini par faire des prières pour le Mali car selon lui c’est la seule chose qui nous reste après cet échec général .

A 20heures, nous avons été interrompus par l’arrivée du président de la section France du  CNID, monsieur KEITA. Ce dernier est aussi mon contact au seins du Parti, celui la même qui m’a contacté et informé de l’arrivée de TALL a Paris. Il m’a invité a prendre place dans le réfectoire mieux réchauffé que le hall qui concentre toute la fraîcheur de ce printemps froid. Le réfectoire représente le centre névralgique du foyer, une salle télé, un stand de vente de nourriture et une salle de rencontre cohabitent. Les grandes assiettes vides qui couvrent de grandes tables témoignent  du nombre de personnes qui viennent manger au foyer. il faut dire que le foyer Bara est d’utilité publique. Une quarantaine de personnes étaient présente dans cette grande salle et aucune femme parmi ces mâles. Les foyers dans ce genre ne sont pas mixte. La télé est connecté sur le journal de 20h de France2 à l’affût des nouvelles images en provenance du Mali et a deux mètre de la télé , une théière bouillonnante sur un petit fourneaux de charbon rappelle que peu importe le pays et la ville et quelque soient les conditions de vie, le malien ramènera partout un bout et une senteur de Mali.  Pendant que Keita tente en vain de joindre Mountaga TALL, je suis invité a déguster le thé dans un petit verre avec une mousse parfaite couvrant le thé et qui n’a rien avoir avec du chantilly mais qui rappel tout l’art du thé façon malien. Un détail très important a rajouter: le thé malien s’accompagne toujours d’arachide.

Vers 20h30, je suis invité a prendre place dans la petite salle ou se réunissent les gestionnaires du foyer: le chef du village, l’imam, le doyen, le représentant des jeunes sont entre autres membre de ce conseil de gestion. C’est une petite salle pouvant contenir une vingtaine de personnes tout au plus. Une fois installé dans la petite salle, je me suis laissé aller aux écoutes d’ indiscrétions des uns et des autres sur la tenue des élections présidentielles. Le pessimisme est de rigueur même au seins des membres du parti CNID. L’attente a durée plus d’une bonne  heure et j’en ai profité pour écrire cet article.  Je commençais a douter de l’arrivée de TALL quand mon téléphone s’est mis à sonner, au bout du fil, c’était Mountaga TALL lui même. Il est arrivée dans la petite salle a 21h 45 pour un rendez vous prévue à 20h mais je ne saurais lui en tenir rigueur, les responsables politiques sont plus sollicités que le citoyen lambda.

Une fois les présentations terminées, j’ai expliqué le contexte de l’interview et aussi rappelé les noms de ces prédécesseurs devant la caméra des REBELLES PACIFIQUES.  Pour moi il était question de réaliser l’interview directement dans la petite salle du conseil de gestion du foyer Bara mais Mountaga TALL avait un plan plus adéquat à me proposer pour la tenue de cet interview. « Un tient vaut mieux que deux tu l’auras » est ma devise mais devant l’insistance dont faisait preuve maître TALL je n’avais d’autre choix que de m’incliner. J’ai donc rangé mon matériel sans mon gros sac de sport aux couleurs de LIVERPOOL FC et j’ai attendu qu’il finisse de s’entretenir avec les membres du parti venus en nombre pour le rencontrer. Aussi il devait  monter les quatres étages du bâtiment pour se présenter a l’imam, au chef du village du foyer comme il est de tradition au foyer Bara. J’ai découvert par la même occasion que le fonctionnement social du foyer est indexé sur la pure tradition mandingue avec tous ses codes. Pendant 45 minutes je suis resté seul face a ma tablette.

Comme promis au terme de ces 45 minutes de patience, Mountaga TALL m’a fait signe qu’on pouvais partir et nous avons prie la route pour son hôtel qui fut le cadre de notre entretient.

Je dois reconnaître qu’il a tenu a créer les conditions propices a la réalisation de cet entretien. Pour ma part, l’entretien avec lui s’est très bien déroulé dans un respect mutuel.

ELIJAH DE BLA


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

2 réponses:

  1. Mohamed écrit:

    Rebelles pacifiques je Vien juste de découvrir ton site et j’étais ravi de voir qu’il y’avait une jeunesse malienne consciente. En regardant tes interview je me suis rendu compte de ton incompétence tes question reste à désirer quitte à se demander pour qui tu roules. Je reste sur ma faim les questions que tu poses sont timides et tièdes. Rien qu’en prenant les différents rapports du vérificateur général tu as assez d’éléments pour confronter ces gens.
    -Pourquoi tant de corruption ?
    -Pourquoi des ministres milliardaires alors qu’une enquête de jeune Afrique montre que le Mali est l’un des pays qui paie le moins bien ses ministres
    - A Semega tu aurais pu lui demander pourquoi les routes qu’il a construites pendant 1 an ne durent pas pas un an
    -A Modibo pourquoi personne n’a été incarcéré pendant son mandat, lui qui est si fier du progrès médical ou est-ce qu’il se soigne. Le Mali fait partie des pays ou l’accouchement se passe le plus mal. Le fond mondial…..
    -Pourquoi Mr coulibaly douanier de son état épinglé par le pole économique et cadre de l’Adema a promis de financer la compagne de modibo à hauteur de plusieurs milliards.
    Nous avons beaucoup de chose à leur reprocher et bien trop peu d’occasion de les confronter
    Nous ne devons pas les ménager ils ne le méritent pas
    Je salue ton initiative mais tu manques de courage
    Ressaisis-toi
    La jeunesse malienne en a marre. Ce qui se passe au Nord n’est rien compare à ce qui se passera quand la jeunesse prendra conscience.
    Il faut leur faire comprendre qu’il joue avec le feu ils ont mis le pays a terre, et maintenant qu’en parle d’élection ils reviennent sur le devant.

    Répondre

    • Merci Mohamed, ça me touche que tu donne de ton temps pour t’exprimer sur le travail que je fais. Très honnêtement je ne prétend pas réaliser un travail parfait loin de la et moi je me remet en cause a travers des remarques comme la tienne. Si tout le monde me dresse des lauriers je n’y arriverai pas alors alors je salut tes remarque et n’intégrerait toutes les remarques qui vont dans le sens de la construction collective de notre société . Merci pour ton apport.

      Répondre

Laisser un commentaire

Amisderosemefalessi |
Logone |
Blogmilitantduchangementaufaso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Retourvilliers
| Umpperigordvert
| Vivelafrancebleue