Elijah De BLa

les yeux du BLAKA

16
fév 2013
SACRIFICES POUR LE NORD MALI
Posté dans SOCIETE par rebellespacifiques à 9:28 | Pas de réponses »

Un peu d’arithmétique cérébrale pour comprendre les efforts de développement consentis pour le Nord du Mali.

Depuis les années 1990 a nos jours, a l’échelle de l’économie malienne et de sa capacité d’investissement, les fonds alloués aux différents programmes pour le nord sont sans précédent comparé aux autres régions administratives toutes proportions gardées. Les chiffres liés à la réinsertion de combattants au sein de l’armée nationale comparés à la population totale des régions nord en disent long sur la volonté des gouvernements successifs a contenter tout le monde afin de vivre en paix même si l’on peut constater l’amateurisme et les maladresses qui ont pu émaillé ce processus.

les différents soulèvements au nord du Mali ont tous pour point commun le manque d’investissement, le favoritisme du sud sur le nord, le racisme envers les touaregs et autres peau blanche. Les quelques illuminés du MNLA qui prétendent défendre les touaregs d’abord puis les autres ethnies du nord sont parvenu à vendre cette fable à la communauté internationale qui a pris effet de cause pour l’homme bleu qui ferait l’objet d’un projet de génocide. Évidemment plus c’est gros, plus ça passe mais il faut retrouver une lucidité perdue pour mieux analyser les choses. Le fantasme sur l’homme bleu chassé de partout par les hommes noirs peuplant le sud et détenant tout le temps le pouvoir s’est répondu telle un pandémie à travers l’Europe avec l’aide des uniques penseurs que sont les intellectuels français comme pierre boilley, François alfondi et j’en passe.

De tous les temps et de toutes les époques, les maliens du nord au sud et d’Est à l’Ouest se sont rassemblé pour diriger le Mali. Il n’a jamais été fait cas d’une mise a l’écart des populations du Nord. dans les salons parisiens et ailleurs en occident on résume très souvent la population du nord du Mali aux seuls touaregs, c’est assez réducteur pour l’ensemble des peuples qui couvrent cette régions grande comme la France. Le nord du Mali est composé de petites minorités et les touareg représentent une minorité de ces minorités. Les peulh, bozo, sonrhai, tamachek, touareg, bellah cohabitent dans cette région. Encore une fois, les touareg n’en sont ni les maîtres ni les portes drapeaux. Alors pourquoi cette fascination pour ces « hommes bleu » en occident? À Bamako les touareg ont toujours vécu dans la quiétude. Quel autre endroit au monde serait mieux indiquer pour exécuter le plan machiavélique contre les touaregs si plan machiavélique il y’a ? Depuis l’indépendance du Mali il y’a eu dans tous les gouvernements des ressortissants du Nord. Du poste de ministre au poste de député en passant par président de l’assemblée nationale, conseiller à la présidence, ambassadeur, directeurs généraux , responsables syndicaux etc…il n’ont jamais été stigmatisé. Même le syndicat des élèves et étudiants n’est pas épargné, nombreux sont les « peaux blanches » qui l’ont dirigés. on se rappel tous du mythique Yahia Ould Zarawana qui fut très populaire à son passage a la tête de l’AEEM. Le problème avec le MNLA est qu’en réalité ils ne comptabilisent pas les autres ethnies du Nord dans leurs revendications et ne font aucun effort d’appartenance au Mali. Seuls les touareg ont de l’importance a leur yeux. Le mali a eu Le Professeur Ali Nouhoum Diallo au perchoir, Issoufi Maiga a la primature, Soumaila Cissé au ministère de l’économie et des finances puis candidat du parti ( ADEMA) le plus puissant au Mali aux présidentielles 2002. Par la suite il a représenté le Mali a la commission de l’UEMOA en tant que président. Plusieurs hauts postes stratégiques ont été occupé par les ressortissant du nord y compris par des touareg. Sidi Mohamed Ag Ichrach, ex directeur général de la douane malienne, Alhassane Ag Moussa, ex ministre, Assarid Ag Imbaracawane actuel vice président de l’assemblée nationale du Mali et la liste est loin d’être exhaustive. Il faut rappeler également que les deux chargés de communication du MNLA Moussa Ag Assarid et Moussa Ag Attaher ont tous deux profité de bourses d’études offert par l’ex président Amadou Toumani Touré . Toute la carrière de ces deux a démarré ici en France a partir de ces bourses d’études.

selon certaines sources statistiques, les efforts consentis par le Mali au profit de cette seule zone géographique depuis la fin des années 90 seraient supérieur au millier de milliards de francs CFA.Aussi les chiffres relatifs a la réinsertion des ex combattants avoisinerait le taux de 100%. Plusieurs ex combattants des différents soulèvements ont été intégrés au seins de l’armée nationale sans aucun contrôle. ,Il a suffit que les responsables de ces rebellions apportent des listes peu importe si tous les émargés n’étaient pas combattants, ils étaient acceptés au sein de l’armée nationale. D’ailleurs certains lycéens n’ayant jamais vu un fusil ont été rajouté à ces listes.
Rappelons que la « Flemme de la paix  » initiée par l’ex président Alpha Omar Konare avait été salué par le monde entier a la suite d’un soulèvement et les efforts en terme d’allocation de fond pour des projets exclusivement destinés au Nord se sont multipliés ainsi que les initiatives de brassage entre les populations. Ces mêmes ex combattants dans leur majorité ont repris les armes contre leurs frères d’arme de l’armée malienne pour commettre les crimes que nous connaissons tous a Aguelhok. En somme le MNLA est responsable du premier génocide sur le sol malien….


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Amisderosemefalessi |
Logone |
Blogmilitantduchangementaufaso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Retourvilliers
| Umpperigordvert
| Vivelafrancebleue