Elijah De BLa

les yeux du BLAKA

3
août 2012
PLUTOT LA CHARIA QUE L’AZAWAD
Posté dans SOCIETE par rebellespacifiques à 3:42 | Pas de réponses »
PLUTOT LA CHARIA QUE L'AZAWAD dans SOCIETE haidara2

prêcheur et chef religieux

 

 

Statistiquement, la composition du paysage religieux au Mali est très favorable aux musulmans. Au moins 90% des maliens sont de confession musulmanes ce qui crée un lot d’agissements plus ou moins intéressés. Au nom de la religion, certaines personnes cultivent l’obscurantisme  à outrance  et beaucoup sont ceux qui tombent dans les pièges. Les responsables religieux ont tous pignon sur rue à Bamako et au Mali. Ils sont tous spécialisés dans la communication tels des révérends américains.  Le  résultat est sans équivoque ; la liste des prêcheurs millionnaires ne tient plus sur les doigts d’une main. Leur pouvoir est tel qu’ils sont courtisés par tous les grands candidats aux élections présidentielles. A eux seul ils soulèvent des foules immenses. On a pu le constater lorsque sous l’impulsion de Sarkozy,
les troupes de l’OTAN ont délogé Kadhafi, les maliens se sont levés comme un seul homme pour battre le pavé et ainsi signifier leur désaccord face à ce que les africains ont considérés comme une colonisation de plus. Les dignitaires religieux étaient à l’origine de cette démonstration de force aux motivations politico religieuses. La réalité est que les maliens confondent arabe et islam,ils associent tous les agissements du guide libyen à des actes de promotion de l’islam, l’ignorance et la désinformation volontaire sont passées par là.

Un peu d’histoire pour replacer les choses dans leur contexte historique afin de mieux comprendre les enjeux. Kadhafi  est à l’origine de la création de la télévision du Mali, il l’a fait gracieusement avec un zeste d’élan religieux, il est à l’origine du financement de la construction de la cité ministérielle du Mali, aussi il était propriétaire des hôtels maliens dans leur majorité. Tous ces investissements sont faits sous le sceau de la charité ou de la coopération musulmane et ça le malien moyen respecte. Le guide libyen jouissait d’une côte de popularité de rock star au Mali. Les Maliens se sont logiquement senti concerné dans l’agression de leur bienfaiteur et lui ont retourné l’ascenseur mais c’était
insuffisant face à la volonté de Sarkozy de le vaincre avant les élections françaises.

Dans la mobilisation de soutien au guide libyen, les dignitaires religieux ont été les maitres d’œuvre. Pendant plus de vingt ans,
ils ont prêché la charia pour certains, la théologie pour d’autres mais aucune règlementation n’a été imposée.  Non seulement ces
religieux en ont profité pour s’enrichir avec une célérité déconcertante, mais ils sont devenus des contres pouvoir. Ils ne manquent aucune occasion pour étaler l’étendue de leurs acquisitions : grosses villas, grosses voitures américaines et des œuvres caritatives significatives. L’origine de leur fortune est diverse et variée. On peut citer les produits de ventes de cassettes de prêche, les dons des fidèles etc…leur connivence avec le pouvoir représente certainement des sources de richesse pour qui sait comment ça se passe lorsqu’on a accès à
la cour du prince. Pendant des décennies ils ont librement contribué à vulgariser la charia en lieu et place de la constitution mais ne disposaient pas des moyens politiques et juridiques pour l’appliquer. Dans les faits, le malien a toujours entendu parler des bienfaits de la charia. Le mot ne lui fait pas peur, peut-être plus les images de lapidation ou de coups de fouet en publique pour sanctionner les coupables. Les prêcheurs ont réussi leur mission d’endoctrinement des cerveaux sans mesurer les conséquences au cas où l’application de la charia devenait une réalité. Depuis que AQMI et an sardine ont brandit la menace de la charia au Nord du Mali, les dirigeants religieux sont obligé de multiplier les déclarations de désolidarisation à son application. Avons-nous la mémoire aussi courte pour ne pas remarquer le
double langage de ceux qui prétendent nous accompagner dans l’accomplissement de la religion dans les règles de l’art ? Deux menaces  planent sur le Mali : le séparatisme matérialisé par les velléités indépendantistes du MNLA et l’application de la charia dans la même zone convoitée par le MNLA. Etantdonné le rôle joué par les prêcheurs depuis des années sur les populations du Mali et l’aversion du peuple malien pour l’indépendance d’une partie des maliens si un choix devait être fait entre les deux maux  précités les maliens préfèrent vivre sous la charia plutôt qu’accepter l’indépendance du MNLA. Théoriquement la charia aurait plus de chance au Mali que l’AZAWAD? ….

 

ELIJAH DE BLA

ELI

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Amisderosemefalessi |
Logone |
Blogmilitantduchangementaufaso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Retourvilliers
| Umpperigordvert
| Vivelafrancebleue