Elijah De BLa

les yeux du BLAKA

30
juil 2012
NAISSANCE D’UN TYRAN
Posté dans Non classé par rebellespacifiques à 3:54 | Pas de réponses »

Le pseudo débat contradictoire organisé par l’ORTM a constitué une tribune pour le premier ministre. Malheureusement il a utilisé cette occasion pour expliquer aux maliens ses intentions de se maintenir au pouvoir quelque soit le prix. Ne répondant à aucune question, il a étalé toute la largeur de ses insuffisances.

On apprend que les militaires disparus ont désertés et seraient en côte d’ivoire ou au Burkina Faso. Comment un chef de gouvernement soucieux du devenir de son peuple peut montrer autant de désintérêt envers une couche de la population. A l’entendre parler, les enlèvements sont le fruit de l’imaginaire collectif, en somme la population n’a rien compris, seul lui et les membres de son gouvernement ont tout compris. Quelqu’un l’a dit dans un passé pas si loin ; lorsque CMD ne te connait pas, cela signifie pour lui que tu n’es rien et tu ne vaux rien.

Les questions concernant l’immobilisme qui caractérise son gouvernement sont écartées au détour d’une réponse sans conviction. Il a reçu un cahier de charge à côté duquel il marche sans parvenir à l’appliquer. N’acceptant aucune critique, il crée de façon unilatérale un nouveau cahier de charge dont il trace les règles et veut prendre son temps et tout son temps alors qu’on manque de temps contre l’ennemi qui n’attend pas.

Le tabassage de journalistes est pour lui un fait non lié au pouvoir de l’ex CNRDRE et son chef omniprésent dans les affaires publics. On croirait rêver dans un pays ou l’information est disponible. Par exemple les photos des agresseurs du président de la république par intérim sont disponible, mais CMD en avocat des agresseurs les défend mieux que quiconque. Selon lui, être sur les photos à l’intérieur du palais présidentiel non accessible aux badauds n’est pas une preuve de culpabilité. Il s’érige en juge alors que l’instruction suit son cours. Le monde est à l’envers au Mali depuis le 22, Mars.

Pour notre illustre extraterrestre marcien, le Mali vit très bien depuis son accession au trône. Les salariés auraient été payé avec les seules recettes du pays, tout fonctionne très bien dans le meilleur des monde selon lui. Nous ne vivons pas dans le même monde rassemblement, il y’a un net recul des prévisions de croissance, les destructions d’emplois sont légion dans tous les domaines de l’économie malienne. Le tourisme qui apporte des recettes conséquentes est réduit à son niveau le plus incompressible depuis quatre mois. Aucun IDE n’est comptabilisé depuis son accession au trône. Le débat d’hier n’a répondu à aucune de nos questions mais a renforcé nos soupçons sur les penchants de dictateur de CMD. Combien de temps compte-t-il tenir en tournant le dos à la communauté internationale ?la réalité est que le Mali dépend d’un contexte géopolitique mondiale dont il n’a aucun moyen de se soustraire et CMD essai de convaincre certains maliens sur sa capacité a redorer une pseudo souveraineté et à recouvrer seul l’intégrité territoriale perdu à cause du putsch du 22 Mars 2012.

Il s’attaque aux journalistes au lieu de les protéger, il refuse qu’on critique ses œuvres,
même dieu autorise les critiques sur ses œuvres. Tous ceux qui critiquent le
gouvernement sont selon lui à la recherche de poste ministériel. Quelle réduction
du rôle de l’un des éléments qui constituent la vitrine de la démocratie. La communication
n’est pas son fort, on le savait mais de là à se mettre au niveau des
dictateurs des années 1980 en Afrique, il y’a un petit pas qu’il a osé franchir
sans pâlir. Pour peu qu’on réfléchit, on ne peut pas accepter un tel manquement
à ce niveau surtout en cette époque difficile pour le peuple malien.

« Je ne démissionnerai pas », tel est l’un des moments fort du pseudo débat. On a touché le fond du ridicule en ce sens que la raison avancée par l’intéressé est «  académique ». Venant de Dadis Camara ou de Amadou Haya Sanogo, saurait été approprié vue leur pédigrée mais venant de l’astrophysicien habitué au cartésianisme et à la théorie de la relativité, je m’incline devant ce qui se fait de mieux dans le domaine des basses œuvres. Il faut croire qu’on doit s’attendre à une période difficile pour l’organisation de la riposte qui n’est pas prête de commencer avec de telles déclarations.

Plus d’une fois notre chef de guerre de bac à sable s’est contredit: il affirme que la collaboration avec la communauté internationale se déroule très bien et en même temps il se plaint de l’embargo sur les quelques fusils qu’il est parvenu à réunir. Il refuse qu’on juge son gouvernement après seulement trois mois d’exercice mais il affirme que son gouvernement est le meilleur gouvernement que le Mali ait connu de toute son histoire, mais y’avait-il des journalistes sur le plateau ? Comment n’ont-ils pas vue ces écarts de langage ? Enfin, il affirme que le Mali arrive pour la première fois à payer ses salariés sans l’aide extérieure et oubli un moment et rajoute que depuis trois mois ses ministres n’ont pas été payés. Soit il nous ment, soit il ne sait rien mais dans les deux cas, c’est très grave.

En mettant en garde les journalistes contre les critiques, en refusant de donner sa démission, condition sinéquanone de la formation d’un nouveau gouvernement, CMD inaugure le début d’une nouvelle ère de dictature au Mali.

L’ORTM nous a fait vivre la naissance d’un tyran en direct…

ELIJAH DE BLA

Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Amisderosemefalessi |
Logone |
Blogmilitantduchangementaufaso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Retourvilliers
| Umpperigordvert
| Vivelafrancebleue